Le Premier ministre a reçu le rapport de la mission parlementaire suite à l’incident de Zadié

Le 25 mai dernier, les populations de Zadié ont lancé une protestation contre la destruction de leurs plantations par les éléphants. Le Premier ministre vient de recevoir le rapport de la mission parlementaire qui est intervenue pour apaiser les tensions. Rose Christiane Ossouka Raponda a donné cette information lundi à travers une publication Facebook.

Selon le Premier ministre, une délégation de parlementaires de la province de l’Ogooué-Ivindo s’était rendue à la primature. L’objectif de leur visite a été de lui remettre le rapport de la mission. « Ils m’ont remis leur rapport faisant état des attentes prioritaires des populations en matière de conflits homme-faune, mais également, d’infrastructures », a-t-elle écrit.

Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Ivindo, Christiane Leckat, s’était rendu auprès des populations qui manifestaient leur détresse dans la rue. Selon le porte-parole du collectif des populations de Mékambo, Arnaud Maondoma Sinandong, les habitants de cette localité vivent un cauchemar à cause des éléphants depuis 2017. Leurs plantations sont détruites et dévorées par les éléphants. Auparavant, ils exploitaient des plantations à environ deux kilomètres de leurs habitations, afin de nourrir toute la population. Cependant, avec la dévastation par ces animaux, ils se contentent de cultiver autour de leurs maisons, ce qui est désormais insuffisant.

Une battue administrative et la construction de clôtures électriques pour éloigner les éléphants des cultures avaient été proposées pour remédier à cette situation. La loi de finances 2021 prévoit 1,6 milliards de FCFA pour la gestion des conflits homme-éléphant. Ce montant proviendra d’un prêt de la Banque mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top