15 ans de réclusion criminelle pour les auteurs du coup d’Etat de janvier 2019

Les auteurs du coup d’Etat de janvier 2019 ont été condamnés à 15 ans de prison par la Cour spéciale criminelle. Il s’agit de l’ancien commandant de la garde d’honneur de la « GR », Kelly Ondo et de ses trois complices. Ils ont été radiés de l’armée et devront payer une amende de 31 millions de francs CFA. Ce verdict est largement en dessous de la peine exigée par le ministère public qui demandait la perpétuité. 

Kelly Ondo et ses complices avaient pris d’assaut la télévision nationale gabonaise le 7 janvier 2019. Ils voulaient annoncer la prise du pouvoir suprême par une partie de l’armée. Ils étaient soutenus dans cette initiative criminelle par une dizaine de militaires. Cette dernière est intervenue un peu plus de deux mois après l’accident vasculaire cérébral qu’a subi le président Ali Bongo. 

Le coup a été déjoué par les forces de défense nationale. Face au juge, l’accusé a déclaré avoir agi de son propre chef pour empêcher un autre vrai coup d’Etat qui devrait être perpétré par Frédéric Bongo. Il était le patron des services secrets gabonais, mais il est maintenant exfiltré en Afrique du Sud. La condamnation de Kelly Ondo et de ses complices ferait objet d’un recours en cassation selon l’avocat du premier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top