La BAD veut dynamiser le secteur financier de la CEMAC avec un financement de 2 milliards de FCFA

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mardi un financement de 2 milliards de FCFA pour le secteur financier de la CEMAC. Ce montant sera consacré au projet d’appui à l’approfondissement du secteur financier régional dans la zone CEMAC. Le projet fait partie du Programme de réformes économiques et financières de la Cemac (Pref-Cemac).

Selon la BAD, le projet aidera les pays de la CEMAC à mobiliser davantage l’épargne intérieure, indispensable pour assurer un financement harmonieux des besoins de l’économie réelle. Il contribuera également à réduire la vulnérabilité économique des pays. Cette initiative renforcera la transparence bancaire et la performance du marché financier unifié. En outre, le projet permettra l’inclusion financière et le développement des fintechs. Il permettra « d’accroître l’accès des populations aux sources de financement et d’améliorer leur niveau de vie », informe la BAD.

Les principaux bénéficiaires du projet sont les institutions financières de la sous-région. Il s’agit de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf). Le dépositaire central unique et les agents économiques de la zone CEMAC profiteront aussi de ce projet. L’initiative bénéficiera aussi aux institutions financières de la CEMAC, au secteur privé, à tous les ménages et aux entreprises locales. À cette liste, s’ajoutent les filiales locales des multinationales, les entreprises régionales et les PME à forte croissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top