Deux faux agents du COPIL arrêtés au Gabon 

La police a mis la main sur Patrick Ntoutoume et son complice Sosthène Moussavou. Ils ont été pris en flagrant délit de tentative d’escroquerie et usurpation d’identité. Les deux hommes disaient, à leurs victimes, être des agents du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus au Gabon (COPIL). Ils extorquaient des fonds à la population. C’est le 27 juin dernier que leur magouille a été démasquée par les responsables de l’Église Internationale de Nazareth du pk8.

Ils s’étaient rendus sur les lieux en plein culte. Ils avaient ensuite exigé un entretien avec les responsables afin de proposer la désinfection des lieux. Une somme de 50 000 FCFA avait été fixée en contrepartie. Mais le responsable de l’Église ne disposant pas de la totalité des 50 000 fcfa, leur avait proposé un acompte de 30 000 FCFA. Il leur avait promis payer le reste, le lendemain. Les deux usurpateurs avaient accepté la proposition. Pour lui prouver leur crédibilité, ils lui avaient remis une facture estampillée COPIL. Ce dernier avait mené les enquêtes par la suite et découvert que c’était des escrocs. Le lendemain, les deux étaient repartis sur les lieux,pour recupérer le reste des frais. C’est ainsi qu’ils ont été arrêtés par la police et conduits au commissariat de Nzeng-Ayong.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top