Le Gabon lève 117,4 milliards de FCFA pour la construction d’une centrale hydroélectrique

Le projet prend en compte la conception, la construction et l’exploitation d’une centrale hydroélectrique. Elle aura une puissance de 35 MW et alimentera le réseau national à hauteur de 205 GWH par an. 

Cette centrale hydroélectrique fournira environ 13 % des besoins en électricité de Libreville. Le ministre gabonais de l’Énergie, Alain-Claude Bilie-By-Nzé, a indiqué que la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval permettra de réduire le prix de l’offre énergétique. Elle contribuera aussi au développement économique du Gabon.

Grâce à ce projet, la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG) pourra désormais couvrir l’ensemble des besoins énergétiques du réseau interconnecté de la province de l’Estuaire, selon Marcelin Massala Akendengue, directeur général de GPC.

Rappelons que Gabon Power Company (GPC) et Meridiam sont respectivement filiale du Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et firme française de private equity spécialisée dans les infrastructures. Le mois dernier, le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba avait tenu une rencontre avec Thierry Deau, le patron du groupe Meridiam. Ils ont discuté de l’évolution des travaux du barrage de Kinguélé. Quelques semaines plus tard, la signature de cet accord est devenue effective. 

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une convention de concession paraphée pour une durée de 30 ans. Le coût de réalisation de cette centrale hydroélectrique s’élève à 179 millions d’euros (117,4 milliards FCFA).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top