Forêt gabonaise : des recherches pour découvrir de potentiels nouveaux virus

Certains chercheurs gabonais mènent des études scientifiques dans la forêt gabonaise. Ces recherches visent à étudier les animaux pour voir si certains d’entre eux sont porteurs de virus dangereux pour la santé de l’homme. De par les antécédents, leur choix s’est porté sur la chauve-souris.

D’après certaines recherches scientifiques, cet animal est à l’origine du SRAS, du Ebola et de la Covid-19. Il est donc vu comme un danger pour l’homme. Ces chercheurs conduits par le Pr. Gaël Maganga, virologue et chercheur au Centre interdisciplinaire de recherche médicale de Franceville, s’attelleront à identifier les virus chez les animaux qui sont mortels pour l’homme. En cas de découverte de nouveaux virus, ils alerteront très vite le monde entier. Par ailleurs, cette recherche est motivée par la proximité de l’homme avec les animaux.

Notons que le choix a été porté sur la forêt tropicale gabonaise à cause de son statut particulier. Elle regorge donc d’une panoplie de micro-organismes dont les croisements peuvent être dangereux pour l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top