La Fecofa perd définitivement dans l’affaire Guélor Kanga

La Confédération Africaine de Football a rejeté l’appel déposé par la Fédération Congolaise de Football Association. Dans sa décision, le jury disciplinaire de la CAF a souligné que la Fecofa n’a fourni aucune preuve nouvelle par rapport à la première instruction. En effet, la Fecofa avait porté plainte contre la sélection gabonaise. Parmi les griefs retenus contre le Gabon, il y a la fraude sur l’identité de Guélor Kanga.

Selon la Fecofa, le milieu de terrain gabonais, Guélor Kanga serait né à kinshassa. La République démocratique du Congo estime que celui-ci est de nationalité congolaise. Il aurait changé de nom et de nationalité. Le jury de la CAF s’est alors réuni et a écouté les deux camps. Il a enfin tranché le litige entre les Panthères du Gabon et les Léopards de la RDC. Il confirme définitivement la victoire du Gabon dans cette affaire.

Les Gabonais disputeront la phase finale de la CAN prochaine. Elle se jouera au Cameroun début 2022. Lors du match qui a opposé les deux sélections à Franceville en avril dernier, le Gabon a battu la RDC. Il l’a étrillée sur un score sans appel 3-0. Guélor Kanga joue également à l’Etoile Rouge de Belgrade en Serbie. Il avait participé activement au succès du Gabon lors de ce match.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top