Les éléphants ont détruit les plantations d’une famille à Mouila

Les éléphants ont ravagé les plantations d’Alain Mombo à Mouila. Dans la nuit du 4 au 5 juillet, ils ont envahi son champ. En pleine nuit, les pachydermes ont saccagé toutes ses cultures. La population de cette ville a fustigé ces dégâts qu’ont causés les éléphants. Ce n’est pas la première fois que les éléphants font irruption dans les champs et détruisent tout sur leur passage. Cette destruction des éléphants montre une fois encore la persistance des conflits homme-faune au Gabon. Récemment, de vives manifestations ont eu lieu à Mékambo dans l’Ogoooué-Ivendo. Les dégâts que causent les éléphants ont été à l’origine de ces manifestations. La population invite le gouvernement à venir à son secours.

Selon le récent rapport du Conseil économique, social et environnemental, la pauvreté s’accentue dans les zones rurales des 9 provinces gabonaises. Cette situation est due à la destruction des champs par les éléphants. Le rapport rendu public notifie que la production agricole est en baisse. Le gouvernement pour résoudre ces conflits a prévu dans la loi de finance 2021, un montant de 1,6 milliards de FCFA. Il a aussi déployé une mission parlementaire sur le terrain. Elle a déjà recueilli les attentes des populations pour la résolution de ces conflits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top