Déforestation et dégradation des forêts en Afrique centrale : le Gabon sollicité par la FAO

L’Organisation des Nations unies sollicite le Gabon pour estimer la déforestation et la dégradation des forêts en Afrique centrale. Le programme est dénommé « Estimation de la déforestation et de la dégradation des forêts et des facteurs directs actuels et historiques associés à ces processus à l’aide de Sepal ». Le Sepal est une plateforme de surveillance forestière de l’ONU. L’objectif de ce projet est de mettre sur pied une méthode efficace, globale pour estimer la dynamique des forêts.

Le FAO a porté son choix sur l’Agence Gabonaise d’études et d’observations spatiales (Ageos) pour conduire le projet au Gabon. Selon l’Ageos, le Gabon dispose déjà de cartographies d’occupation du sol des années de références 2015 et 2020. Ce projet se déroulera en trois phases. La première consistera à élaborer une légende harmonisée des classes d’occupation du sol du Gabon à l’aide de l’outil informatique LCML/LCCS. La deuxième phase consistera à valider la cartographie d’occupation de sol 2020. À ce niveau, l’Ageos produira des données de validation en utilisant l’outil Collect Earth. La troisième phase consistera à estimer la déforestation et la dégradation des forêts sur la base d’analyse de série temporelle sur Sepal.

Le Gabon s’illustre aujourd’hui comme un exemple en matière de gestion des forêts en Afrique. Pour rappel, la Norvège a décidé récemment d’octroyer au Gabon un appui financier de 17 millions de dollars pour protéger davantage ses forêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top