La caisse nationale d’assurance-maladie et de garantie sociale (Cnamgs) veut revoir sa politique

La caisse nationale d’assurance-maladie et de garantie sociale(Cnamgs) organise depuis le 5 juillet dernier un séminaire. Les participants à ce séminaire mettront en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels des organismes de prévoyance sociale de la zone Cipres. Aussi, ils seront formés par des hommes d’expérience dans ce domaine technique. Ils vont également produire des outils pour pérenniser la Cnamgs.

Selon le directeur général de la CnamgsSeverin Maxime Anguille, ces différents travaux permettront à la caisse de réviser son modèle économique et de pérenniser ses activités. Les acteurs de la Cnamgs identifieront les branches déficitaires. Ils y apporteront des indicateurs pour favoriser une meilleure gestion de la caisse. 

Pour le représentant du ministre des Affaires sociales, Roger Mikala Mafoumbi, ce séminaire est d’une grande importance. Il précise que les standards internationaux AISS (Association internationale de la sécurité sociale) Cipres recommandent fortement l’utilisation de l’actuariat. Cette technique est nécessaire dans le pilotage des organismes de prévoyance sociale. Pour se conformer aux nouvelles normes, la caisse africaine de la branche maladie doit implémenter des tableaux de bord d’aide à la gestion des risques.

L’actuariat est une technique qui consiste à appliquer les méthodes de la statistique et du calcul des probabilités aux problèmes d’assurance et de prévoyance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top