Covid-19: le Gabon a enregistré une perte de 400 milliards FCFA de ressources propres

Le Gabon a perdu une somme de 400 milliards de FCFA depuis le début de la pandémie de la covid-19, en mars 2020. Ce montant englobe les pertes enregistrées au niveau des recettes pétrolières, fiscales et douanières. Pour réduire l’impact de ce déficit sur l’économie du pays, le gouvernement gabonais envisage des solutions pour mobiliser plus de recettes dans les prochaines années. 

Selon la ministre de l’Économie et de la relance, il est indispensable que les services fiscaux et douaniers gabonais se réinventent pour optimiser la mobilisation des recettes. Aussi, pour donner un coup d’accélérateur à l’économie du pays, les autorités gabonaises veulent élargir le paiement des impôts à d’autres secteurs. Le gouvernement veut identifier l’informel. Il compte suivre rigoureusement les contribuables qui ne paient pas encore d’impôts. 

Notons que depuis 2014, le pays rencontre des difficultés liées à la chute du prix du baril de pétrole. On remarque une dégradation des comptes publics gabonais. Selon les données de la direction générale du trésor français, cette dégradation est marquée par la baisse des recettes pétrolières. La dette publique est passée de 34 % du PIB en 2015 à plus de 70 % du PIB en 2020. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top