Le gouvernement prévoit échanger avec les populations pour résoudre le conflit Homme-faune

La résolution définitive du conflit Homme-faune préoccupe le gouvernement gabonais. À cet effet, il prévoit des séances d’échanges avec les populations. Ces consultations démarreront dans ce mois de juillet. Elles permettront d’expliquer à la population l’importance de préserver les espèces animales notamment les éléphants. Les autorités gabonaises exposeront aux populations leurs efforts pour régler ce conflit. Elles vont aussi recueillir leurs avis. 

Au cours de ces séances d’échanges, le gouvernement et les populations discuteront ensemble des solutions idoines pour concilier la préservation de l’environnement et le développement de l’agriculture. Ces séances d’échanges seront organisées par le ministère des Eaux et Forêts sous la direction de Lee White.

Il faut préciser que les dégâts que causent les éléphants ont été source de plusieurs manifestations notamment à Mékambo dans l’Ogooué-Ivendo. Pour juguler ce conflit homme-faune, le gouvernement a prévu dans la loi de finances 2021, un montant de 1,6 milliards FCFA. L’objectif du gouvernement est de concilier politique agricole et politique environnementale pour le bien des populations. Le Gabon est considéré aujourd’hui comme un exemple en matière de protection de l’environnement. Il a mis en place des politiques ambitieuses pour protéger les espèces animales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top