Le Gabon ouvrira une cellule d’analyse criminelle avec le soutien d’Interpol

Le Gabon envisage d’ouvrir une cellule d’analyse criminelle avec le soutien de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol). Récemment, l’organisation a organisé une formation d’analystes criminels à cette fin. Cette formation devrait permettre de renforcer la capacité opérationnelle des officiers de police judiciaire en matière d’enquêtes. L’unité d’analyse des renseignements criminels sera ouverte au sein de la police nationale. Elle sera basée à Libreville, selon la préfecture de police de Libreville

L’ouverture d’une cellule d’analyse criminelle à Libreville est initiée depuis 2019. Interpol avait organisé du 14 au 15 novembre 2019, deux rencontres des chefs de police d’Afrique centrale. Leurs rencontres ont porté essentiellement sur les questions de sécurité dans la sous-région. Les travaux leur ont permis de prendre la décision d’ouvrir des bureaux centraux nationaux pour lutter contre la criminalité internationale. Cette initiative permettra à Interpol et à ces bureaux d’avoir une meilleure collaboration dans la lutte contre la criminalité internationale.

Interpol est une organisation qui permet aux polices de 194 pays membres de travailler ensemble pour lutter contre la criminalité internationale. Elle a été créée en 1923 pour promouvoir la coopération policière internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top