L’expertise médicale demandée à l’encontre du président Bongo rejetée par la Cour

La Cour de cassation a rejeté la demande d’expertise médicale formulée à l’encontre du président Ali Bongo. La décision judiciaire a été rendue ce matin. Cette requête a été initiée par le collectif d’opposants Appel à agir date de trois ans. Elle a été introduite suite à l’accident vasculaire cérébral (AVC) du Chef de l’Etat actuel. La Cour de cassation explique ce rejet par le fait qu’on ne saurait traîner le président de la République devant une juridiction ordinaire.

Le collectif Appel à agir vient ainsi d’essuyer une défaite. Sa demande n’avait même plus de sens d’exister aujourd’hui d’autant plus qu’elle a été initiée lorsque le président était en convalescence en 2018. A ce jour, Ali Bongo s’est rétabli et exerce convenablement ses fonctions. Récemment encore, il s’est rendu à Bruxelles pour le sommet entre l’Union africaine (UA) et l’Union européenne (UE).

« Dans ce contexte, cette procédure apparaissait, sur le plan politique, complètement anachronique aux yeux de la grande majorité de l’opinion publique ». C’est ce qu’indique un professeur en Sciences politiques à l’Université Omar Bongo (UOB) cité par La Libreville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top