Le Gabon lance le projet de la Procréation médicalement assistée

Une mère et son enfant

Le Gabon lance le projet de procréation médicalement assistée par fécondation in vitro pour les couples qui peinent à avoir d’enfants.

Le Gabon vient de lancer la Procréation médicalement assistée (PMA) par fécondation in vitro (FIV). Ce projet, initié depuis 2019, a été lancé lundi dernier au centre hospitalier universitaire mère-enfant de la Fondation Jeanne Ebori à Libreville. Cette structure sanitaire dispose désormais d’un service spécialisé dans la PMA.

Le service de PMA sera dédié aux couples qui peinent à concevoir y compris les jeunes femmes et même les femmes ménopausées. La FIV se déroule en plusieurs étapes, a expliqué le Pr Jean François Meye, gynécologue et coordinateur du projet MAP au Gabon. La FIV commence par l’étape de diagnostic pour identifier l’infertilité.

C’est après cette phase que les couples sont pris en charge. « Pour la procréation médicalement assistée, on va faire la simulation des ovaires. Donc on va chercher à avoir les ovules de la femme et le sperme du mari qu’on va mélanger au laboratoire. C’est ce qu’on appelle fécondation in vitro », a déclaré le professeur Jean François Meye.

Cependant, le taux de réussite de la fécondation in vitro est inférieur à 50%. « Les taux officiels sont de 30 %. C’est-à-dire que sur 10 personnes, on va avoir trois qui vont tomber enceintes », a fait savoir Dr Opheelia Makoyo Komba, responsable du laboratoire PMA. De plus, les assureurs ne prennent pas en charge la procréation médicalement assistée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top