Le gouvernement réagit aux propos de Jean Ping sur France 24

Madeleine Berre

Après l’interview de Jean Ping sur France 24, la porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre, est monté au créneau pour dénoncer “des propos gravissimes et inacceptables”

Le gouvernement a dénoncé hier, les propos controversés tenus par l’ancien leader de l’opposition Jean Ping sur France 24. Le gouvernement a publié une déclaration condamnant ces propos extrêmement graves. Le communiqué a été lu par Madeleine Berre, porte-parole du gouvernement, à la télévision.

Selon le communiqué, ces propos sont inacceptables. « Ils tombent d’ailleurs sous le coup de la Loi », a déclaré Madeleine Berre. En effet, lundi dernier, Jean Ping était invité sur la chaîne de télévision publique française France 24. A cette occasion, il a appelé le peuple gabonais à la violence. Dans ses propos, il a appelé à un coup d’État et a évoqué la possibilité d’une « guerre civile », précise le communiqué.

« Le Gouvernement tient à rassurer la population gabonaise sur le fait que leur sécurité est et sera pleinement assurée ; et la paix et la concorde garanties dans notre pays », indique le communiqué.

Par ailleurs, le gouvernement estime que les propos de l’opposant Jean Ping soulèvent la responsabilité morale de France 24 en tant que diffuseur. « L’appel au coup d’État et à la guerre civile ne relève, pas plus que de la liberté d’expression, du droit à l’information, mais bel et bien d’une opération de déstabilisation », a déclaré le porte-parole du gouvernement. Le gouvernement gabonais se réserve le droit de déposer une plainte auprès des autorités judiciaires compétentes, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top