Protection des femmes : le Gabon a réalisé de nombreuses avancées en 2021

Sylvia Bongo

Le rapport de la banque mondiale intitulé «Les femmes, l’entreprise et le droit» souligne les avancées historiques du Gabon dans la protection des femmes.

La Banque mondiale a publié aujourd’hui son dernier rapport « Les femmes, l’entreprise et le droit ». Ce rapport analyse les lois et règlements qui affectent la participation des femmes à la vie économique.

Selon la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, le rapport souligne « les avancées historiques du Gabon en 2021 pour protéger nos femmes ». Ces avancées ont été réalisées grâce à l’implication personnelle du président Ali Bongo Ondimba. Elles ont également été portées par Sylvia Bongo Ondimba et sa Fondation.

Le Gabon a accueilli la conférence de lancement du rapport Women Biz Law de la Banque mondiale il y a deux ans, a fait savoir la Première Dame du Gabon. Cette conférence de deux jours a permis de « rappeler que le temps des beaux discours était révolu et que nous devions agir vite pour rendre ce monde plus juste et plus égalitaire », a-t-elle déclaré sur Twitter.

Fin septembre 2020, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba a présenté un rapport sur la manière de parvenir à l’égalité des sexes au Gabon. Ce rapport comprenait plus de 100 propositions concrètes. Ce travail a conduit à l’adoption de trois lois au bénéfice du droit gabonais au premier semestre 2021. Des réformes ont été entreprises au niveau des codes pénal, civil et du travail. Le gouvernement a renforcé la lutte contre les violences faites aux femmes. En outre, les mesures prises par le gouvernement ont facilité le divorce par consentement mutuel.

Le Gabon est l’un des trois premiers pays d’Afrique subsaharienne à privilégier l’égalité entre les hommes et les femmes. Les deux autres pays sont l’Éthiopie et le Rwanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top