Le Gabon veut former 2600 jeunes à la pêche et à la transformation des produits halieutiques

LL2_Pêche Maritime

Le Gabon prévoit de former 2600 jeunes pêcheurs et transformateurs afin de permettre aux nationaux de tirer profit du secteur.

Le Gabon envisage de former les jeunes à la pêche et à la transformation de la production halieutique. Selon le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Biendi Maganga Moussavou, ce secteur est dominé à 86% par des travailleurs expatriés.

« Le chef de l’État nous a donné l’instruction d’élaborer le plan de préservation de pêcherie pour former 2600 jeunes pêcheurs et transformateurs gabonais sur cinq ans », a déclaré Biendi Maganga Moussavou. L’objectif de cette mesure est d’impliquer les nationaux dans le secteur de la pêche. « Nous voulons que les produits de la pêche profitent aux nationaux en priorité. Nous voulons que les produits de la pêche donnent de l’emploi aux nationaux en priorité », a déclaré le ministre.

Le gouvernement a également lancé la construction de centres de pêche communautaires. Ces centres seront installés à Cocobeach, Mayumba, Mouila, Franceville et Makokou. Ce projet contribuera à renforcer les capacités des acteurs de la pêche artisanale dans ces localités.

Par ailleurs, le Gabon prévoit d’intensifier la lutte contre la pêche illégale. Ainsi, le gouvernement installe des balises sur les navires de pêche artisanale. Ce projet a déjà démarré l’année dernière avec 100 balises, indique le ministre en charge de la pêche. Cette année, 300 balises supplémentaires ont été installées. L’objectif est « de contrôler l’ensemble de l’activité sur le plan eau, pour garantir aux Gabonais la sécurité, la préservation des stocks », a déclaré Biendi Maganga Moussavou. En septembre dernier, le gouvernement a suspendu la pêche à la crevette. Cette mesure devrait permettre une meilleure gestion des stocks.

Selon les données officielles, le secteur de la pêche ne contribue qu’à hauteur de 1,5 % au produit intérieur brut du pays. Pourtant, le Gabon a possède beaucoup de  ressources halieutiques et de conditions favorables au développement de la pêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top