Le Gabon évaluera le stock de crevettes sur ses côtes

crevettes sur les côtes

Le Gabon évaluera la quantité de crevettes dont regorgent ses côtes maritimes pour mieux régir le secteur de la pêche artisanale.

Le Gabon veut déterminer le stock de crevettes disponible dans ses eaux. Une convention a été signée à cet effet par la Direction des pêches et l’Institut de recherche agronomique et forestière (Iraf). Elle permettra aux scientifiques et aux chercheurs de l’Institut de mener les études nécessaires pour identifier la quantité de crevettes dont regorgent les eaux côtières du Gabon, rapporte L’Union Sonapresse.

Les résultats de ces investigations scientifiques aideront les autorités gabonaises à prendre des décisions adéquates pour mieux régir le secteur de la pêche. La présente convention a été signée en raison d’un constat fait dans les eaux gabonaises : le stock de crustacés est en baisse.

Le Gabon s’est récemment engagé à nationaliser le secteur de la pêche maritime artisanale. Celle-ci est détenue à 86% par des acteurs étrangers, a déclaré le ministre de tutelle, Biendi Maganga Moussavou. Il s’exprimait ainsi lors de la présentation du bilan à mi-parcours du Plan d’accélération de la transformation (PAT).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top