Le Gabon veut arrimer son dispositif pénal aux normes internationales

marteau-justice-balance-main-12908991-1

Le Gabon lance les travaux de la commission chargée de conformer le dispositif pénal gabonais aux normes internationales.

La ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas, a lancé les travaux de la commission de mise en œuvre de la politique nationale de gestion des détentions et des peines. Cette commission regroupe, entre autres, des représentants des différentes juridictions gabonaises et des agents de sécurité pénitentiaire.

Les participants discuteront des difficultés liées à ladite politique afin d’y trouver les solutions adéquates. Ils bénéficieront à cet effet de l’expertise du cabinet canadien LJ Institut INC. Parmi les problèmes liés au système judiciaire gabonais, on peut citer le non-respect des délais légaux de détention et la lenteur des procédures réglementaires. Des facteurs qui entraînent la baisse du niveau de confiance dans le système judiciaire national.

Les travaux lancés par la ministre Ndembet dureront au plus 2 mois. Ils permettront de conformer le dispositif pénal gabonais aux normes internationales. Il sera surtout question de créer et de mettre en œuvre des outils modernes de gestion des juridictions tels que les tableaux de bord et les manuels de procédures. Ces travaux permettront également de construire un cadre juridique pour digitaliser les procédures judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top