Les nouveaux Hauts commissaires de la République ont prêté serment devant le chef de l’État

membres-haut-commissariat

La cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres du Haut-Commissariat de la République s’est tenue hier.

Les hauts commissaires de la République ont prêté serment hier devant le chef de l’État. Les nouveaux promus ont été nommés par le Conseil des ministres du 4 mars dernier. Une quinzaine de nouveaux membres du Haut-Commissariat de la République ont ainsi prêté serment. L’institution est dirigée par le Haut-commissaire général Michel Essongué. Les nouveaux membres du Haut-Commissariat de la République se sont immédiatement mis au travail.

Parmi les membres nouvellement promus, figure Eric Dodo Bounguendza. Il est ancien secrétaire général du PDG. On retrouve également Maxime Ondimba, ancien membre du parti Les Démocrates. Par ailleurs, Jean Eyéghé Ndong, ancien allié de l’opposant Jean Ping, travaillera désormais aux côtés du président de la République. Léon Nzouba, ancien ministre des Travaux publics, de la Santé et de l’Éducation nationale, a aussi été promu au poste de Haut-commissaire de la République.

Lors de leur prestation de serment, ces nouveaux membres de l’institution ont juré de « remplir consciencieusement et scrupuleusement les devoirs de leur fonction ». Au cours de cette cérémonie solennelle, le Chef de l’État a accepté leur serment. Il a pareillement tenu une séance de travail avec les nouveaux hauts commissaires. À cette occasion, le Président gabonais Ali Bongo Ondimba a invité chacun des nouveaux promus à « faire preuve de pragmatisme dans l’exercice de ses nouvelles fonctions », informe un communiqué de la Présidence.

Le Haut-Commissariat de la République a été créé en septembre 2021. Sa mission est « d’engager, dans le cadre des prérogatives reçues du président de la République, les missions de suivi, d’observation et de relais de son action politique ». Le Haut-commissariat de la République a pour mission « d’interagir avec les institutions politiques et les acteurs de la vie publique sur la stabilité et les modalités de maintien des valeurs démocratiques ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top