Bifoum : Sylvia Bongo et Ségolène Royal inaugurent le centre de santé local rénové

Sylvia-bongo-Ségolène

Bifoum accueille son premier centre de santé alimenté en énergie solaire des mains de Sylvia Bongo Ondimba et de Ségolène Royal.

La présidente de la COP 21, Ségolène Royal, s’est rendue hier à Bifoum avec la Première dame pour inaugurer le premier centre de santé alimenté en énergie solaire de la localité. L’établissement a subi quelques travaux de réhabilitation financés par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO). Il a été équipé de système solaire par l’Ong Désirs d’Avenir pour la Planète de Ségolène Royal. L’apport en énergie solaire vise à faire en sorte « que les femmes n’accouchent plus dans l’obscurité de la nuit ». La structure sanitaire a également été dotée d’outils modernes, par le ministère gabonais de la Santé.

Ce projet tripartite dont les travaux ont été livrés hier permettra d’améliorer la qualité des services sanitaires dans ce centre de santé, indique un communiqué officiel. Les femmes enceintes et les nouveau-nés en milieu rural ou en zones reculées bénéficieront désormais d’une meilleure prise en charge. Ce qui contribuera à la réduction de la mortalité maternelle et infantile au Gabon. La réhabilitation de ce centre est un « magnifique projet » selon Ségolène Royal qui s’est réjouie d’y avoir contribué.

Assurer la santé de la mère et de l’enfant et préserver l’environnement sont « deux priorités nationales pour aujourd’hui et demain ». C’est ce qu’a déclaré Simone Mensah, vice-présidente de la FSBO. Selon les données officielles, la mortalité maternelle est de 261 décès pour 100 000 naissances. Les autorités gabonaises veulent réduire cet effectif « trop élevé par rapport aux Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Elles comptent le ramener à 68 décès pour 100 000 naissances au cours des prochaines années.

Fournir de l’énergie propre dans les maternités

La Première dame gabonaise a procédé, hier, au lancement du projet des maternités solaires avec le concours de l’Ong Désirs d’Avenir pour la Planète. L’initiative vise à apporter de l’énergie renouvelable dans les maternités des structures sanitaires de l’arrière-pays. L’objectif étant d’assurer « un fonctionnement optimal de celles-ci », fait savoir le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong.

L’ONG Désirs d’Avenir s’est donné pour mission d’installer des panneaux solaires dans 100 maternités en zones reculées d’Afrique en trois ans. Au Gabon, elle a déjà alimenté une dizaine de maternités en énergie renouvelable. Elle a aussi opéré dans d’autres pays tels que le Cameroun et le Sénégal. Pour rappel, l’amitié qui lie Sylvia Bongo Ondimba et Ségolène Royal date de la Conférence de Paris sur le climat en 2015. Cette dernière était, à l’époque, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top