Le Gabon intègre le réseau africain des professionnels du tourisme

Tourisme-Gabon

Le Gabon a rejoint le Réseau africain des professionnels du tourisme afin de dynamiser le secteur dans le pays.

Le Gabon a rejoint le Réseau africain des professionnels du tourisme (RAPT). Le pays a intégré ce réseau suite à une assemblée constitutive du comité local, tenue vendredi dernier à Libreville. Au cours de cette réunion, Jocelyne Halajko, présidente du Club du Tourisme de Libreville (CTL) a été nommée présidente de ce comité. L’objectif du Gabon est de dynamiser le secteur au Gabon.

Jocelyne Halajko occupera ce poste pendant 4 ans. Elle devra promouvoir et faire rayonner le secteur du tourisme. La mission sera de faire de ce secteur une priorité dans les politiques de développement. Jocelyne Halajko s’attachera à faire du tourisme un outil de sauvegarde du patrimoine culturel et un moteur de croissance économique, de réduction de la pauvreté et de création d’emploi.

La CTL estime qu’un soutien de l’État est nécessaire afin de relancer le tourisme au Gabon. L’organisation estime à 10 milliards de FCFA l’investissement nécessaire dans le secteur. Comme solution, le CTL recommande l’introduction d’une composante tourisme dans le programme d’éducation civique dès les premières années de scolarité des enfants. Le club estime que cette stratégie permettra de préparer les générations futures à connaître le potentiel touristique de leur pays.

L’intégration du Gabon dans le RAPT devrait favoriser le développement du secteur. Le réseau compte environ 400 membres dans 20 pays. Il s’agit du Maroc, de la RDC, du Mali, du Tchad, de Madagascar, du Sénégal, du Togo, du Burkina Faso, du Bénin, du Cameroun, de la Tunisie, du Congo, de la Guinée Conakry, du Cap-Vert, de la Guinée-Bissau, du Nigeria, de l’Algérie, de la Mauritanie, du Niger.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top