Le Maroc va accompagner le Gabon dans les hydrocarbures et les mines

Ecole-Mines

Elvis Ossindji à l’Ecole des Mines de Rabat.

Le ministre des Mines, Elvis Ossindji, a enclenché des pourparlers avec le Maroc le 29 octobre dernier.  Le ministre d’État ambitionne d’obtenir un partenariat Gabon-Maroc dans le domaine des hydrocarbures et des mines.

Les discussions ont été enclenchées par le Ministre lors de sa visite à Rabat. Le Maroc dispose de deux centres de formation en hydrocarbures et mines. Il s’agit de l’Office national des hydrocarbures et des mines-Onhym et de l’École Nationale Supérieure des mines. Le ministre des Mines a pu visiter ces centres lors de son passage ainsi qu’une usine de traitement d’argent. Sidéré, Elvis Ossindji a enclenché des discussions avec lesdits centres. S’il s’avère que les échanges sont positifs, les étudiants gabonais pourraient obtenir des stages dans ces écoles. Le Gabon entend également travailler de commun accord avec le Maroc pour des innovations dans les mines.

La réussite de la collaboration va permettre par ailleurs à l’École des Mines et de la métallurgie de Moanda d’améliorer ses prestations. Cette école est la meilleure du Gabon dans la formation des ingénieurs de spécialité. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles la BAD lui a accordé un financement sous forme de don d’un montant de 700 millions de francs CFA en 2021. Cette somme devait permettre à l’E3MG d’améliorer l’enseignement sur certains plans techniques. Elle devrait également aider l’école à tisser des relations professionnelles et mettre en place des partenariats avec des partenaires de qualité. Dans ce sens, une collaboration Gabon-Maroc serait un atout considérable pour le Gabon. L’Office national des hydrocarbures et des mines-Onhym et de l’École Nationale Supérieure des mines du Maroc sont incontestablement des leaders dans leurs domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top