La main mise du Congo sur l’opposition gabonaise

Chambrier Alexandre

Alexandre Barro Chambrier.

Le parti Rassemblement pour la Patrie et la Modernité (RPM) est contrôlé par le président Denis Sassou Nguesso. Ce dernier a rencontré le président du parti, le 1er mars, en marge du One Forest Summit. 

Le 1er mars dernier, le président Congolais Denis Sassou Nguesso a rencontré un parti de l’opposition gabonaise. Il s’agit du RPM, dirigé par Alexandre Barro Chambrier. Il s’avère que l’épouse de celui-ci, Elena Barro Chambrier, est la cousine de la première dame congolaise.

Antoinette Sassou Nguesso et son époux sont ainsi très proches de ce parti de l’opposition gabonaise. Les intentions du RPM pour le Gabon pourraient être un produit de la main mise de la délégation congolaise sur le parti. Un parti contrôlé par un pays étranger, qui plus est un pays voisin du Gabon, ne saurait prétendre diriger objectivement le pays.

Une ingérence étrangère, pourtant réfutée par l’opposition, se révèle être son mot d’ordre. Lors de la seconde journée du One Forest Summit, le président Congolais Denis Sassou Nguesso s’est discrètement éclipsé au bout d’une heure, lors des débats. Il a même manqué la photo de famille prise au terme des échanges. Faudra-t-il confier le Gabon à des congolais qui ne sauront le diriger sans aucune objectivité dans leurs décisions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top