La Sierra Leone multiplie les démarches pour obtenir le soutien du Gabon

ABO-David

Échanges entre le président de la République et le ministre des Affaires étrangères Sierra léonais.

La Sierra Leone est candidate à un siège au Conseil de sécurité de l’ONU. À cet effet, elle souhaite obtenir le soutien du Gabon.

Le ministre des Affaires Étrangères de la Sierra Leone, David Francis a été accueilli au Gabon. Il a été dépêché par son président Julius Maada Bio. C’est ce lundi 27 mars que le ministre a foulé le sol de la capitale, Libreville. Le Gabon quittera son siège au Conseil de Sécurité en janvier 2024. La Sierra Leone est candidate pour occuper l’un des postes qui doit revenir à un pays africain selon le principe du turnover.

Julius Maada a besoin du soutien du Gabon afin de mettre toutes les chances de son côté. Il a d’ailleurs demandé au Gabon d’accueillir à Libreville en mai prochain les travaux du Sommet des chefs d’État et de gouvernement. Ce sommet de l’Union africaine du C10+ portera sur la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

À l’issue de ce conseil, La Feuille de Route de Libreville sera adoptée. Par la suite, son contenu et ses  conclusions seront présentés en Guinée équatoriale, en novembre 2023. Ces réflexions permettront à l’Afrique d’obtenir un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU.

Le Gabon ne cesse d’accroître son influence sur la scène internationale courant ces dernières années. Il s’affiche comme un pays exemplaire dans la lutte contre les problèmes environnementaux. Il l’est aussi en matière sécuritaire. Le Gabon siège au Conseil de sécurité de l’ONU depuis le 1er janvier 2022 jusqu’au 31 décembre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top